Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/44/d503544884/htdocs/AN/wp-includes/pomo/plural-forms.php on line 210
Assises nationales : Le chef de l’Etat décrète la mise en place du comité de pilotage | ASSISES NATIONALES DES COMORES











Assises nationales : Le chef de l’Etat décrète la mise en place du comité de pilotage


Composé de 45 membres, le Comité de pilotage des assises nationales (Cpan) vient de voir le jour suite à un décret du chef de l’Etat. Signé quelques heures avant son départ vers New-York, cet acte d’Azali Assoumani vient annoncer l’organisation prochaine des assises nationales pour effectuer le bilan des 42 ans d’indépendance des Comores. Selon ce décret, sur les 45 membres, dix proviennent des institutions étatiques, treize représentent les partis politiques, douze seront issus du mouvement du 11 aout, huit de la société civile dont deux femmes de la plate-forme entreprenariat au féminin et deux représentants de Maore

Quelques heures avant son départ à New-York, le chef de l’Etat a signé, le 16 septembre dernier le décret N°17-100/PR, portant création du Comité de pilotage des assises nationales (Cpan), organe chargé de conduire le processus de préparation et d’organisation de ces assises.

Composé de 45 membres, le Cpan, a également pour mission d’assurer la participation de toutes les parties prenantes à ce grand rendez-vous national, à arborer une neutralité face à l’Etat et aux parties politiques.
En dehors de l’élaboration de son règlement intérieur, le Cpan a également la mission d’organiser les consultations citoyennes nationales ou ciblées et les conditions des pages sombres de l’histoire du pays.

Au sujet des attributions du Cpan, l’article 7 de ce décret du chef de l’Etat, soutient que l’assemblée de ces assises se tient dans un lieu désigné par le Cpan.
Quant aux travaux de commission de ladite assemblée, ils se dérouleront sous la coordination du Cpan.

Pour la direction des travaux, le président des assises nationales sera nommé par le chef de l’Etat sur proposition du Cpan et sera choisi parmi les hauts commis de l’Etat ou les hautes personnalités du pays.

Selon ce décret pris par le chef de l’Etat, le Cpan sera dirigé par un bureau exécutif de six personnes, un président, deux vice-présidents, un secrétaire général, un trésorier et un porte-parole.

Sur les 45 membres qui composent le Cpan, dix proviennent des institutions étatiques, treize représentent les partis politiques, douze seront issus du mouvement du 11 aout.

Coté société civile, huit sièges leur ont été accordé dont deux femmes représentantes de la plate-forme entreprenariat au féminin et deux représentants de Maore. Selon l’article 4, alinéa 2 de ce décret, le Cpan met en place trois sous commissions de l’organisation, de la technique et de la communication.

“Chaque sous commission est dirigée par un membre du Cpan et peut intégrer des personnes ressources : des experts nationaux et internationaux, des personnalités…”  Au sujet de la logistique, l’Etat s’est engagé à mettre à la disposition du Cpan un local pour servir de siège et pourra se doter d’un personnel pour son fonctionnement.

En matière budgétaire, cet acte pris par Azali Assoumani fait savoir que le budget du Cpan provient de l’Etat, de l’assistance financière des organisations internationales et de dons divers.
Source : Mohamed Youssouf – Al-Watwan du 19.09.2017


Fil Twitter